lundi, 18 octobre 2021
« La meilleure des opportunités se trouve dans la pire des situations »
Nicolas Machiavel

La Nouvelle-Calédonie doit rester française !

Article écrit par le Général Christian PIQUEMAL

La Nouvelle-Calédonie est un territoire d’outre-mer français situé dans le sud-est de l’océan Pacifique, à 1 500 kilomètres des côtes australiennes, pratiquement aux antipodes de la France métropolitaine.

Archipel magnifique de plus de 19 000 kilomètres carrés comportant une Grande Terre allongée sur 400 kilomètres du nord-ouest vers le sud-est et diverses îles proches (Les Loyautés), parfois très éloignées (Chesterfield, Huon, Surprise, Walpole), ce qui détermine une zone économique exclusive marine immense de 1 740 000 kilomètres carrés. Proche de son extrémité sud, l’aire urbaine du chef-lieu Nouméa compte les deux tiers des habitants du territoire.

La Nouvelle-Calédonie est une des terres les plus tardivement découvertes par les Européens dans le Pacifique. Devenue française en 1853, elle accueille en 2020 une population d’environ 272 000 habitants d’origines très variées. Au peuplement multiséculaire mélanésien se sont adjoints divers apports venus d’Europe, d’Asie, de Polynésie, voire d’Afrique ou d’Amérique.

Elle possède un cadre naturel contrasté difficile à valoriser, mais aussi sans doute le plus beau lagon du monde et une ile paradisiaque, l’Ile des Pins. Elle offre des paysages très différents et des possibilités de mise en valeur très inégales.

L’archipel néocalédonien a toujours fonctionné comme un creuset pour des hommes d’origines très variées. L’identité multiséculaire de la population dite mélanésienne s’est fondée sur un corps de traditions ancestrales dont le souvenir s’est perpétué de génération en génération dans le cadre de récits mythiques aux références généalogiques et géographiques toujours précises.


Lire l’article complet

Share on facebook
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *