mardi, 28 septembre 2021
« La meilleure des opportunités se trouve dans la pire des situations »
Nicolas Machiavel

Les jeunes de Place d’Armes

A l’occasion du lancement officiel de l’association Place d’armes les 4 et 5 septembre, une délégation de Jeunes Place d’Armes a fait une déclaration devant les fondateurs et les cadres réunis à Montauban. Les renforts sont là !

Déclaration de Sophie-Hélène P. – 19 ans  – Etudiante – le 5/09/2021 à Montauban

Bonjour Mesdames et messieurs.

Je suis Sophie-Hélène P., étudiante à Toulouse. Je suis heureuse de pouvoir dire quelques mots au sujet de mon engagement dans ce mouvement et de l’importance que « Jeunes Place d’Armes » a pour moi, et je pense, pour ceux qui en font et en feront partie.

Je tiens à vous remercier pour la mise en place de ce réseau. Dans ces temps difficiles où le terrorisme, la violence et l’impunité règnent, voir que nos aînés entrent en action est d’un grand secours. Quoiqu’on dise des relations intergénérationnelles, vous êtes notre repère, d’autant plus quand notre Patrie est déchirée.

Depuis longtemps, rien n’est fait pour défendre nos intérêts, aussi bien au sein de l’Union Européenne ou dans le monde, que sur notre propre territoire. Nos villes ne sont plus sûres, nos écoles le sont de moins en moins et dans le même temps nos élites politiques ne cessent de vanter l’Etat de droit. Les réseaux sociaux ont remplacé les arguments dans les mains de ceux qui nous dirigent et la plus haute autorité de l’Etat se met en scène avec des influenceurs. Notre Président ne peut cependant nous faire oublier comment est maîtrisée ladite crise du Covid-19, et plus nous avançons, plus notre abêtissement semble être le but qu’il recherche.

Merci de nous montrer à nous, civils, et à nous, jeunes, que vous refusez cet asservissement, ce délitement moral et intellectuel, cette déroute politique et économique.

Alors que les confinements et les couvre-feux ont rendu difficiles nos relations sociales, Place d’Armes nous donne un réseau bien réel celui-là et des convictions qui nous permettent d’être et durer, comme l’affirme la devise du 3ème RPIMa.

Alors que toutes les choses pour lesquelles nous luttons, notre histoire, notre culture, notre territoire, nos familles, l’éducation, sont désormais attaquées en même temps et au grand jour, nous voulons nous mettre au service de la France et vous rejoindre dans votre combat.

Et puisque Machiavel figure sur le portail internet de Place d’Armes, sachez que pour nous, vous  êtes « la meilleure des opportunités (qui) se trouve dans la pire des situations ».

8 réponses

  1. Bonjour, c’est tout à vôtre honneur, vous montrez l’exemple dans une déclaration lucide et criante de vérité! Honneur & Patrie

  2. Voici qui est réconfortant, la jeunesse bouge aussi, c’est une excellente nouvelle. Tout n’est donc pas perdu ….

  3. Chère Sophie-Hélène, vos propos représentent bien ce qu’une grande partie des jeunes – et des moins jeunes – pensent.

    Malheureusement, j’en connais beaucoup qui n’en pensent pas moins que vous, et qui continuent pourtant de voter pour les mêmes qui s’acharnent à détruire notre beau pays.
    Un peuple a le roi qu’il mérite, et c’est bien malheureux de dire que le peuple Français n’a ainsi que ce qu’il mérite dans ses malheurs… (je sais être DURE, mais…)

    Quand on veut sauver son pays, on commence par se renseigner, réfléchir par soi-même, accepter de se remettre en question, et faire les choix politiques qu’il convient de faire pour redresser la Maison que nos anciens ont construite, de larmes et de sang, souvent même au prix de leur vie.

    Quand on crache sur la France… quand on crache sur les valeurs de notre République, alors nous crachons également sur tous ceux qui se sont battus pour que NOUS puissions avoir un avenir radieux. Et on est alors pire que le pire des ingrats…

    Au lieu d’avoir honte de leur Histoire – Histoire dont ils ne connaissent pas grand chose, de surcroît! -, les Français devraient avoir honte d’avoir honte de ce qui les aurait rendus Grands si seulement ils avaient un minimum de respect (pour les autres, mais aussi pour leur propre personne!), justement.
    Où est leur Fierté d’être Français? …Leur Honneur d’êtres civilisés?

    Quant à la fracture intergénérationnelle… encore une fois, elle n’est due qu’aux choix politiques des Français : c’est le lavage de cerveau des gouvernement successifs qui a séparé les jeunes des moins jeunes…
    Et les Français n’ont pas seulement laissé faire : ils en ont profité pleinement, quitte à abandonner toute valeur admirable, mais qui serait pourtant JUSTE normale!

    La Famille, c’est sacré.
    Mais au lieu de prendre soin des membres de leurs familles, beaucoup de Français préfèrent les abandonner dans des maisons de retraite, qu’on appelle non sans raison “creuvoirs”, et qui n’ont pour réputation que de négliger – au mieux – leurs résidents, ou bien – au pire – de les maltraiter.

    Si les Français acceptaient de prendre eux-mêmes soin de leurs anciens, quitte à sacrifier une partie de leurs confort – voire de leurs finances… alors déjà, il y aurait moins de “fractures” entre les différentes générations. (D’autant plus qu’on ne cesse JAMAIS d’en apprendre de nos aînés!)

    Certes… ce n’est pas toujours facile ou évident, mais bon Dieu! la famille, c’est sacré! On n’en fait jamais trop pour les gens qu’on aime et qui nous aiment. Et surtout… on leur doit bien!
    On passe déjà notre vie entière à faire des compromis pour les autres… comment donc est-ce devenu si difficile d’en faire pour les gens qui comptent parmi les plus importants pour nous?

    Enfin bon, je ne vais pas m’égarer…

    …Autrement, chère Sophie-Hélène, il sera dur de redresser la France.

    Ce n’est pas un secret que beaucoup se demandent pourquoi l’Armée ne fait rien?
    Je me demande parfois la même chose, puisque la Constitution donne toutes les armes légales pour que l’Armée se charge de redresser la Nation.

    Mais il faut aussi admettre que c’est quelque peu écoeurant de la part d’une partie des Français de réclamer l’aide de l’Armée pour sortir le pays de sa situation actuelle, quand, rappelons un point pour le moins essentiel : lorsque ces même Français ont décidé de cracher sur l’idée de Patriotisme, ils ont en même temps craché sur cette Armée qui, de sa disposition-même, est Patriote.

    On ne peut pas cracher sur une valeur, puis réclamer d’être sauvé par cette même valeur sans d’abord s’excuser et se remettre en question.

    …Voilà, voilà…
    Tout ça – ce commentaire – c’était juste pour en venir à ceci : avant de vouloir redresser la France, les Français ont besoin de se remettre en question et de décider, une bonne fois pour toute, quel genre de PERSONNE ils veulent être, et quel genre de VALEURS ils veulent avoir…
    …Problème étant : le temps PRESSE!!

    (Qui veut me donner tort sur mes propos le fasse, car ce serait peut-être bien d’en discuter; mais à savoir : je ne mets pas tous les Français dans le même panier – je généralise juste -, et je sais déjà que toutes les situations ne sont pas les mêmes – je n’ai donc pas besoin qu’on me fasse la morale sur ce point…)

    Sur ce, je vous souhaite beaucoup de courage, Sophie-Hélène! Je souhaite également ce même courage à tous ceux qui veulent rendre à la France ses valeurs.

    (En dépit de ce commentaire quelque peu négatif, j’ai de l’espoir. Il faut dire aussi que depuis LA Tribune… c’est maintenant un peu plus facile d’être optimiste et de croire en un avenir meilleur pour la France!)

    Patriote de France

  4. Merci à cette vraie jeunesse qui nous rassure sur le devenir de notre Nation: je suis de ceux que
    l’on peut appeler la vieille garde ( 80 et 83 ans ) et chaque fois que cela a été nécessaire nous sommes
    descendus dans les rues crier notre colère et faire barrage aux lois scélérates et honteuses
    durant des années l’âge venant cela nous fait au chaud au coeur de voir cette belle jeunesse prendre la relève.
    Nous n’avons donc pas lutté pour rien.Tenez bon, ce sera dur et demandera de la détermination.
    Mais nous comptons sur vous. Haut les coeurs.

    .

  5. J’ ai moi même à 20 ans écrit dans les colonnes de la Manche libre , dans le courrier des lecteurs un appel à se redresser c’ était en 2002 , j’ ai aujourd’ hui 40 ans et il est encore temps de conjurer in extremis le pire , ce à quoi notre intelligence collective doit être employé après le succès de la tribune , les mobilisations du peuple cet été, il faut trouver le sursaut salvateur je propose l’ idée du referendum national de redonner la parole au pays .
    De plus il faut agir et rebondir on ne peut rester insensible au désastre vers lequel nous roulons . Il est réconfortant de voir des jeunes de 19 ans rejoignent leurs aînés, toutes les générations de 7 à 77 ans ont en commun la même idée de grandeur , d’ indépendance et de liberté de notre nation . Il y a des belles âmes et de belles volontés.

  6. Bonjour Monsieur,
    Vous proposez l’idée louable du référendum national.
    Nous sommes des milliers dans les rues depuis des semaines à réclamer la liberté, la justice, le respect du peuple Français.
    Nous avons, face à cela, une force médiatique corrompue au service d’un état corrompu qui ment à son Peuple.
    La Médecine est corrompue par chantage ainsi que les instances légales de ce pays. Mais nous sommes toujours là, à refuser ce système.
    Alors, je vous le demande : comment faire entendre à ce gouvernement corrompu que son peuple veut ce référendum ?
    Au plaisir de vous lire, bien cordialement.

  7. Bonjour,
    Plus que jamais, le peuple de France a besoin de son armée.
    La jeunesse est là et vous représente pour continuer à servir le pays.
    Que faut-il faire pour agir dans chaque région de France ?
    Merci pour votre réponse.
    Bien cordialement.
    Pascale.Habert.
    (Je suis une des signataire de la lettre des généraux.)

    1. Bonjour, la première des choses est de nous soutenir en adhérant à Place d’Armes via le site. Vous serez ensuite contactée par un cadre départemental.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *