lundi, 18 octobre 2021
« La meilleure des opportunités se trouve dans la pire des situations »
Nicolas Machiavel

Lettre ouverte au sénateur Cédric Perrin

Ayant écouté notre camarade Jean-Pierre Fabre Bernadac en ce 14 juillet sur Sud Radio, interviewé entre 12h et 13 h, quel n’a pas été mon étonnement d’entendre un certain Cédric Perrin, sénateur LR, « sortir du chapeau » à la mi-temps de l’émission.

Outre le fait de montrer son empressement à parler de son ouvrage sur les drones, il s’est permis d’injurier les généraux signataires de la fameuse « lettre des généraux » en les traitant de gâteux atteints de la maladie de Parkinson, et sans que notre capitaine puisse lui répondre.

Je dirai à ce monsieur qui n’a connu pour tout champ de bataille que des responsabilités politiques locales sans risques , pour tout théâtre d’opérations que les petits « arrangements » entre amis et pour « bâton de maréchal » une place en vue, celle de vice-président à la commission des affaires étrangères du Sénat, ô combien risquée comme chacun sait : mais pour qui vous prenez-vous ?

Encore un de ces censeurs méprisant, envieux, pusillanime et qui rejoint ainsi la meute des quelques politiques qui ne supportent pas que l’on puisse leur jeter la vérité crue à la figure. Qu’il se rassure et qu’il le répète à l’envi : l’opinion est à nos côtés !

Alors ne vous en déplaise, vous qui vous prenez pour un médecin averti si j’en crois votre diagnostic de 12h55 : nous avons encore l’esprit alerte, le raisonnement intact, la curiosité féconde, la parole libre, la main souple, l’envie de France et, me concernant, les urines claires…

Ne comptez pas sur une quelconque formule de politesse.

Général (2S) Emmanuel de Richoufftz

Share on facebook
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *