Appel à la responsabilité des Parlementaires

Contre-amiral (2S) Dominique de Lorgeril

Officier de la Légion d’Honneur

Elu au conseil de lavillede Garat(16)

Membre fondateur de l’Union des Associations Professionnelles Nationales de Militaires (APNM)


 


Mesdames et Messieurs les Parlementaires de l’Assemblée Nationale et du Sénat,


Depuis des mois, la France se laisse inexorablement impliquer et entrainer dans une très dangereuse escalade de l’intensité de la guerre soutenue par l’OTAN en Ukraine. Cette guerre menace directement la sécurité en Europe et notre propre sécurité sur les territoires français, puisque nous sommes incontestablement impliqués dans cette guerre par l’envoi d’armements lourds (comme des canons de 155 «Caesar») et par des missions de formation, de soutien et d’accompagnement sur l’emploi de matériels de guerre.


Comment ne pas nous souvenir des causes, du déroulement et des conséquences de la guerre du Kosovo en mars 1999 où la France, sans capacité de renseignement autonome, s’était faite dicter sa conduite par la volonté américaine mise en œuvre par l’OTAN. Ce terrible constat avait justifié la courageuse décision du Président Chirac de refuser la participation de la France à la guerre d’Irak en mars 2003, alors que l’administration américaine voulait imposer à l’ensemble du monde occidental sa justification par la possession irakienne d’armes de destructions massives qui n’ont jamais été trouvées.


Conformément à l’article 35 de notre Constitution,le Parlement doit être informé et pouvoir intervenir au nom du Peuple français sur la participation de la France à un conflit armé.


Vous portez ainsi sur la sécurité et l’avenir de notre pays, une très lourde responsabilité que vous ne voulez pas regarder, par confort ou peut-être par manque de clairvoyance ou de courage, mais pensez-vous que le Peuple français, par votre intermédiaire, n’ait rien à dire sur cette question cruciale de l’implication de la France dans ce conflit ?


Dans ce domaine si crucial de la défense de notre pays, vous avez ainsi failli pendant des années à votre rôle primordial de «contrôle du gouvernement» qui vous est conféré par l’article 24 de la Constitution.


Je vous appelle solennellement à assumer aujourd’hui, et demain, votre rôle de représentant du Peuple français et à vous prononcer sur l’implication de la France dans ce conflit qui menace gravement notre sécurité.


Je vous prie de bien vouloir agréer l’expression de ma haute et respectueuse considération.



Dominique de Lorgeril

85 commentaires

Nombre de visites

« La meilleure des opportunités se trouve dans la pire des situations »
Nicolas Machiavel

PALOGOSITE.jpg
textesite.gif