top of page
Bandeau P.A._edited.jpg

Rendez-nous nos frontières !


La campagne des élections européennes est lancée. Si Place d'Armes n'a pas vocation électorale, l'association a, en revanche, pour objectif de participer au débat et de faire entendre la voix des anciens militaires. Nous lançons aujourd'hui l'opération "Rendez-nous nos frontières", destinée à accompagner et renforcer la présence de la notion de souveraineté dans les débats qui s'ouvrent désormais pour quelques semaines. Lors de cette opération, Place d'Armes s'appuiera sur son réseau pour solliciter le soutien affiché de militaires en retraite, de personnalités, et surtout d'élus locaux sensibles à la souveraineté nationale.


Nous serions honorés de vous compter parmi les premiers signataires et de faire figurer votre nom pour dynamiser cette opération. N'hésitez donc pas à cosigner le texte ci-dessous et à le transmettre au plus grand nombre, à commencer par les élus locaux de votre commune.


Merci de votre soutien.


Gérard HARDY

Vice Président de Place d'Armes



Rendez-nous nos frontières !


Au-delà du slogan et de la symbolique de la frontière comme limite naturelle et légitime de ce que nous sommes à titre collectif, en tant que peuple, c'est bien aujourd'hui un appel à nous rendre notre souveraineté que nous lançons à tous.


Le mot frontière a une origine militaire, il est étymologiquement lié au mot front et désigne au départ un type particulier de limite : la limite fortifiée, protégée. Pour nous, anciens militaires, la défense de nos frontières nationales est au cœur même de notre engagement, comme il l'était pour le légionnaire romain protégeant les "limes" de l'empire. Sans frontière, pas d'unité, pas d'identité, pas de sentiment national, pas d'appartenance et pas de liberté.


Mais les frontières ne sont pas synonymes de "repli sur soi" ou de "rejet des autres" comme les tenants du politiquement correct, politiciens, journalistes et idéologues progressistes sectaires le répètent à longueur de temps.


La frontière est avant tout une limite protectrice, elle est l'obstacle que l'on peut laisser franchir ou non, pourvu qu'on la maîtrise. Ces notions ne sont pas intangibles et ne s'appliquent pas forcément de la même manière dans tous les domaines et à tout le monde. La frontière est l'expression du peuple souverain, la possibilité de choisir ce que l'on accepte ou ce que l'on refuse. Ainsi, les Français, seuls maîtres chez eux, devraient pouvoir user de ce droit fondamental à gérer qui entre ou qui sort de leur espace, qui commerce dans le pays et dans quelles conditions.


La remise en place de nos frontières ne signifie pas la construction d'un mur infranchissable, muraille désuète et utopique dans un monde globalisé mais simplement la possibilité de savoir, de contrôler, de surveiller les mouvements humains, matériels ou financiers, avec pour objectif la conservation du bien commun et le respect des choix du peuple.


En toutes choses, déplacements humains, politique économique, choix internationaux, "Retrouver nos frontières" nous invite à retrouver notre souveraineté et nos libertés.


Les premiers signataires :


Général de Brigade 2S André COUSTOU ( président d'honneur de P.A )

Général de Brigade 2S Henri ROURE

Général de Brigade Aérienne 2S Antoine MARTINEZ

Général de Brigade 2S Roland DUBOIS

Général de Brigade 2S Marc DESCHAMPS




70 commentaires

70 Comments


Bruno
Bruno
Apr 26

J'ai signé la Pétition par solidarité à Place d'Armes.


Les frontières de la France n existent plus depuis la trahison des POLITIQUES du peuple Français Souverain qui avait rejeté la Constitution Européenne lors du référendum du 29 mai 2005.


Personne ne nous restituera nos frontières et encore moins par le Politique qui ne vit que par l'illusion qu'il donne au français.


A l'exemple d'un cadre d'entreprise qui souhaite avoir un poste de responsabilité et de pouvoir, il se donnera les moyens pour les avoir, et bien si nous voulons retrouver notre Souveraineté et nos frontières, il nous faudra aller les chercher nous même.

Like

Je vois beaucoup de mes amis sur ce site et ailleurs, qui veulent le Frexit !

Je suis d'un avis différent et voici pourquoi !

L' Europe est en voie de Disparition comme la France, parce qu' elles sont dirigées par des Politichiens qui sont des Traîtres Corrompus ! Ursule à Bruxelles et Manu à Paris ! Etc...!

Les Français appliquent depuis 50 ans un "frexit" à bas bruit !

Face à une Invasion Migratoire de plus en plus EXPLOSIVE ! (500 000 l'an dernier !), ils abandonnent leurs maisons aux Territoires Perdus de la République ! qui s'étendent comme une lèpre dans un maillage de plus en plus serré.

Le Frexit n'est Rien d'autre qu'une Capitulation en Rase Campagne…


Like
Replying to

Et pourquoi pas adhérer tout simplement au NON VOTE. Faire apparaître que le principal parti est celui des abstentionnistes. Après tout le NON CHOIX d'un candidat est aussi une façon d'exprimer sa voix. Une majorité de non non-participation à plus de 50% devant annuler toute élection. Le parlement européen n'a de droit que celui que vous donnez à de soit disant député et dont, sans exception, leurs partis sont maqués à des lobbys internationaux. Leurs "décisions " n'étant que l'obéissance à leurs maîtres. Choisissez le NON VOTE et ne participez plus à cette clownerie que sont les élections européennes.

Like

Imaginez: Demain on sort de l'U.E., et alors tout redeviens comme avant! Ne mettons pas la charrue avant les bœufs. On est pas sortis de l'auberge!

Néanmoins je signe!

Like

En réponse à Calou Dalaric : La Lumière vient de l'Est .

Like

Alain
Alain
Apr 23

C'est une bonne chose pour "Place d'Armes" de définir ce qu'est une frontière qui n'est pas qu'une ligne imaginaire. Pour que nos frontières nous soient rendues, je ne vois actuellement qu'une liste pouvant agir sur le plan européen si le groupe qu'elle rejoint (E.C.R.) obtient la majorité, c'est celle de Marion Maréchal. Jordan Bardella n'est qu'un bonimenteur comme l'a si bien défini Asselineau sur Youtube.

Like
Bruno
Bruno
Apr 26
Replying to

Pardon de vous décevoir, vous vous bercer d'illusion en croyant que c'est au Parlement Européen que se décidera la sortie de l'UE.


Ceci ne sera possible que depuis un gouvernement Français fot, validé et plébiscité par la majorité des Français, qui fixerait par Ordonnance la sortie de l'UE à effet immédiat d'un peuple Souverain qui avait rejeté la Constitution Européenne le 29 mai 2005.


Préalablement à cette Ordonnance, ce gouvernement ordonnerait par Décret de l'arrestation de tous les traitres.

Like
bottom of page