top of page

Nombre de visites

PALOGOSITE.jpg
textesite.gif

Nos drapeaux doivent rejoindre les blocages des agriculteurs


"Place d'Armes" symbole des anciens militaires s'est toujours engagée pour la défense de la population française. Notre association est le lien charnel qui existe entre le citoyen et l'Armée.


Or ce lien aujourd'hui est symbolisé par la révolte des agricultures. Au cours des siècles ce sont les paysans qui ont formé les gros bataillons notamment d'infanterie de notre armée.


Entre 1914 et 1918, 550 000 agriculteurs sont tombés au combat et 500 000 en sont revenus blessés. Depuis la nuit des temps la fonction nutritive des agriculteurs s'est exercée en défrichant et cultivant le sol français. C'est d'abord avec la charrue et la pelle qu'ils ont façonné la terre avant que des circonstances plus tragiques les appellent comme poilus à défendre le territoire en utilisant fusils et grenades.


Ce sont les descendants de ces héros anonymes qui aujourd'hui se battent pour leur survie. Il est impensable que nous restions les bras croisés devant une telle situation. Aussi soyons avec nos drapeaux sur les lieux de blocage pour témoigner de notre considération pour ces professionnels de la terre et signifier que nous n'avons pas oublié le respect que nous devons à ces "croquants" d'aujourd'hui.


En défendant la France rurale ils défendent la France éternelle, celle du travail et de l'abnégation, celle qui se lève tôt le matin et ne rechigne pas à la besogne pour façonner le terroir.  A nous de leur montrer que dans de telles circonstances nous sommes à leurs côtés.


Dès demain je demande à nos coordinateurs départementaux et régionaux de prendre contact avec les responsables des lieux de blocages pour leur indiquer que, nous patriotes en dehors des partis, nous nous mettons à leur disposition pour déployer fièrement nos trois couleurs au milieu de leurs barrages. Avec eux nous devons  défendre ces symboles d'ardeur et de rectitude attaquées par des politiciens mondialistes menteurs et méprisants qui n'ont qu'un but, faire disparaitre nos racines et ceux qui les façonnent.

 

Jean Pierre Fabre-Bernadac (Président de Place d'Armes)

313 commentaires
bottom of page