top of page
Bandeau P.A._edited.jpg

Nos drapeaux doivent rejoindre les blocages des agriculteurs


"Place d'Armes" symbole des anciens militaires s'est toujours engagée pour la défense de la population française. Notre association est le lien charnel qui existe entre le citoyen et l'Armée.


Or ce lien aujourd'hui est symbolisé par la révolte des agricultures. Au cours des siècles ce sont les paysans qui ont formé les gros bataillons notamment d'infanterie de notre armée.


Entre 1914 et 1918, 550 000 agriculteurs sont tombés au combat et 500 000 en sont revenus blessés. Depuis la nuit des temps la fonction nutritive des agriculteurs s'est exercée en défrichant et cultivant le sol français. C'est d'abord avec la charrue et la pelle qu'ils ont façonné la terre avant que des circonstances plus tragiques les appellent comme poilus à défendre le territoire en utilisant fusils et grenades.


Ce sont les descendants de ces héros anonymes qui aujourd'hui se battent pour leur survie. Il est impensable que nous restions les bras croisés devant une telle situation. Aussi soyons avec nos drapeaux sur les lieux de blocage pour témoigner de notre considération pour ces professionnels de la terre et signifier que nous n'avons pas oublié le respect que nous devons à ces "croquants" d'aujourd'hui.


En défendant la France rurale ils défendent la France éternelle, celle du travail et de l'abnégation, celle qui se lève tôt le matin et ne rechigne pas à la besogne pour façonner le terroir.  A nous de leur montrer que dans de telles circonstances nous sommes à leurs côtés.


Dès demain je demande à nos coordinateurs départementaux et régionaux de prendre contact avec les responsables des lieux de blocages pour leur indiquer que, nous patriotes en dehors des partis, nous nous mettons à leur disposition pour déployer fièrement nos trois couleurs au milieu de leurs barrages. Avec eux nous devons  défendre ces symboles d'ardeur et de rectitude attaquées par des politiciens mondialistes menteurs et méprisants qui n'ont qu'un but, faire disparaitre nos racines et ceux qui les façonnent.

 

Jean Pierre Fabre-Bernadac (Président de Place d'Armes)

313 commentaires

313 Comments


Comment se fait il que mon commentaire est disparu ?????

Like
H D
H D
Feb 08
Replying to

L'agriculture à Davos : Macron, chantre de la souveraineté européenne à tout va...

Je pense que votre long et intéressant post sur le WEF de Davos a été effacé car il n'aborde pas l'agriculture, sujet de l'article. En 2024 Macron y a effectivement évoqué brièvement l'agriculture en disant qu'elle devait évoluer dans le cadre de la PAC et de la souveraineté européenne. On voit bien que pour lui, il n'y a aucune place pour une exception agricole française.

Je confirme vos propos sur sa volonté d'investir encore et encore "dans les grandes priorités d''avenir " via des "investissements publics européeens" au moyen d'Eurobonds (Euro-Obligations). Ceci creusera davantage l'abyssal déficit public. Et pour le cas où il n'y aurait pas unanimit…

Like

Tout est écrit noir sur blanc dans ce document officiel publié récemment : 

DAVOS 2024

Monsieur HD pourriez vous nous sortir ce document officiel. Merci

Like

Bonjour,

Il ne faut être grand clair pour constater que l'action de nos amis agriculteur aura été un coup d'épée dans l'eau qui me rappelle le célèbre "circulez, il n'y a rien à voir" de Coluche et c'est bien triste pour la suite car du coup et sans aide concrète, c'est bien notre agriculture qui est condamnée à court terme. Pas vu beau coup de drapeaux de Place d'armes sur les points chauds et je pense que c'est bien car en fait c'était certainement une mauvaise idée. Soutenir le mouvement OK, mais passer pour une organisation d'extrême Drouate qui tente de détourner un mouvement social afin de faire sa propre promotion aurait été certainement repoussé par les agriculteurs comme l'ont…

Like
Replying to

Un peu de coordination SVP , J'ai reçu une invitation à soutenir les agriculteurs avec une consigne très claire : Pas de drapeaux , bleu , blanc, rouge , n'y de sigles Place d'armes ,


La fonction de place d'arme est de défendre la PATRIE, LA FRANCE .


Combien de messages sur le Web , ont dit , soutenir les agriculteurs !!! étaient t'ils là au moment des gilets jaunes ??? Seront t'ils là au moment d'autres revendications catégorielles ???


Si j'ai porté des croissants et du chocolat chaud , au G.J et Agri. c'est en nom propre et en soutien d'une cause que j'estime juste ( rond point A71 Bourges .)

Like

Inutile de continuer à tourner autour du pot. L'analyse est simple et démontre une fois de plus le seul et unique élément qui entrave l'action légitime des paysans francais: les dites "forces de l'ordre".

Car en réalité la robotisation de ces troupes est dévolue au gouvernement et ses élus.

Ce sont des français dans l'incapacité de mener la moindre et simple réflexion sur la portée de leurs interventions. Ces groupements sont apparemment tout à fait en mesure de procéder à nouveau , si l'ordre leur en est donné, à l'action infâme de 1942 , la fameuse et inoubliable Rafle du Vel D'hiv.

Capich..messieurs les bien pensants..?

Like
H D
H D
Feb 06
Replying to

Bonjour,

Vous avez bien raison. Prenez les quinze paysans de la Coordination Rurale arrêtés pour entrave à la circulation alors qu’ils stationnaient tranquillement devant une des entrées du MIN de Rungis. Sur ordre du préfet de police Nunez, ils ont été mis en garde à vue pour obstruction, alors qu’au même moment des milliers des tracteurs barraient entièrement des dizaines de kilomètres d’autoroutes en l’Île de France ! Bouchons monstres dans lesquels le même préfet de police ne voyait aucune entrave à la circulation. Mais de qui se moque-t-on ?

En vérité, il n’y a rien surprenant dans cette coercition des forces de sécurité à l’encontre de paisibles agriculteurs. Tout le monde sait que si les policiers et gendarmes reçoivent l’ordre de ne…

Like

L’Union européenne est une pieuvre dont les tentacules se glissent partout. Entre les règlementations absurdes comme la taille des cages à poules ou la catastrophe du marché européen de l’énergie, l’UE régit tout, ou presque. Appliquant un droit à la concurrence stricte, l’Union européenne s’est également engagée dans de nombreux traités de libre-échange contre lesquels nos agriculteurs battent le pavé.

Like
Replying to

Une seule solution sortir de l'ue

Like
bottom of page