Questions aux candidats à l’élection présidentielle 2022

Communiqué

Comme vous le savez, Place d’armes n’est pas un parti politique et n’a pas vocation à soutenir un candidat, ni à donner des consignes de vote.

Néanmoins, de nombreux adhérents et sympathisants posent des questions quant à la position du mouvement dans le cadre de la campagne présidentielle 2022.

Afin de les éclairer, sans prendre position, Place d’armes a donc rédigé une série de 13 questions qui ont été adressées aux candidats “significatifs” : Mesdames Hidalgo (PS) et Le Pen (RN) et Messieurs Jadot (EELV), Martinez (La France d’abord), Mélenchon (LFI) et Zemmour (Reconquête).

Le secrétariat de LR, nous a informé qu’il n’y avait pas de boîte mail pour l’équipe de campagne de Madame Pécresse tant que le QG n’avait pas été inauguré… dont acte.

Les réponses des candidats seront publiées, au fil de leur arrivée, sur le site de Place d’armes.

Suspense… ?

Le message aux candidats

La préoccupation majeure des anciens militaires et des soutiens civils du mouvement « Place d’Armes » est la défense de la France, de son sol, de son peuple et de sa culture historique. Celle-ci passe par un contrôle strict de nos frontières et le retour de l’ordre dans nos cités.

Ils demandent aujourd’hui aux candidats aux élections présidentielles de 2022 quels engagements ils comptent prendre pour :

  1. L’ARRÊT DE LA MIGRATION-INVASION

  2. Un contrôle accru à nos frontières, pour interdire l’entrée sur notre territoire de non-européens sans visa.

  3. La non-régularisation de séjour d’un étranger entré illégalement en France.

  4. Une définition plus stricte des conditions d’asile, excluant notamment l’asile pour raisons économiques.

  5. Le renvoi dans son pays d’origine d’un étranger qui commet un crime ou un délit grave.

  6. L’exécution sans délai des mesures d’OQTF (Obligation de quitter le Territoire Français).

  7. L’arrêt des subventions aux associations favorisant et/ou défendant l’entrée des clandestins en France, voire leur dissolution.

  8. La condamnation des personnes aidant à l’entrée des clandestins sur notre territoire, même sous des motifs prétendument humanitaires.

  9. Des sanctions aux entreprises embauchant des clandestins.

  10. LA FIN DES ZONES DE NON-DROIT

  11. Le renforcement des effectifs de la Garde Nationale et de son équipement, notamment en armes non létales, pour être en mesure de remplir des missions de maintien de l’ordre en soutien des forces de Police.

  12. L’entraînement de nos policiers, de la Garde Nationale et de nos militaires dans le contrôle de zones HLM, et plus seulement de localités rurales.

  13. La nationalité française exclusive pour tout militaire, sauf à la Légion Etrangère.

  14. Le retour effectif de l’ordre dans les cités.

  15. L’arrêt de financements étrangers pour la construction de mosquées sur le territoire français.

Ils demandent enfin l’instauration d’une “Journée des vétérans” le 11 novembre, pour honorer tous ceux qui ont consacré une partie de leur existence à la défense de la France, en allant jusqu’au sacrifice de leur vie s’il le fallait.

Nombre de visites

« La meilleure des opportunités se trouve dans la pire des situations »
Nicolas Machiavel

PALOGOSITE.jpg
textesite.gif